28.2.03

1:32 PM :

Flemme

Je me demande pourquoi je me crève le cul pour écrire ce blog, et d'une c'est profondément inutile (bon, ca ce serait plutôt en faveur de ce que je continue, hein Cyrano ?), mais surtout d'une autre y'a déja des gens qui écrivent à peu près exactement ce que je vis/ressens/éprouve/sais, qui le font mieux, et qui demandent même pas de royalties ou de présence pour le faire.

Moi on m'avait payé les cours, mais j'ai séché...

Enfin bref, asi es ma vida loca.

27.2.03

8:24 PM :

Argh.

Le site de FranceBloodBowl s'est cassé la gueule pour cause de trop grande affluence. Du coup, pendant le temps que ca prendre au boss pour tout remettre en ordre, apu Blood Bowl. Donc apu lobotomie ordinaire, apu dépense d'energie et de concentration permanente. AARGH. En quelque sorte. Bon ceci dit, en ce moment, j'ai les cartons à faire tout ça...Et puis j'ai réinstallé Morrowind. Et ca, c'est le bouffe-vie ultime. Par exemple, aujourd'hui j'ai commencé un nouveau perso, un mage elfe noir, je le monte gentilment, d'ailleurs je viens de trouver une épée magique de folie qui...Ouais, finalement, c'est pas si dramatique que ça d'être privé de BloodBowl pour quelques jours.

Enfin bref, tout ça tout ça.


1:07 AM :

Ten rings to rule them all...Ah merde non, ca marche pas. Mercredix alors.

1/ Quelle méthode utilisez-vous pas marquer la page d'un livre ?
J'ai déja fait un post là dessus. Si c'est pas à moi, marque page quelconque (toncar de paquet de clope, ticket de metro, lunettes...). Si c'est à moi, cornage de page ou bien je laisse le bouquin ouvert, éventré, sur la table de nuit.

2/ Avez-vous déjà été tenté d'exposer un cadre acheté dans le commerce en laissant la photo-type fournie avec ?
Nope, j'ai pas de cadres chez moi.

3/ Existe-t-il chez vous un ensemble de choses que vous adorez classer ?
Oui, mes CDs. J'ai 3 ranges-CDs 200 places, avec sur chaque place une petite étiquette pour dire a quel CD correspond la place, par ordre alphabétique, puis chronologique pour ceux obtenus après le classement initial. Et evidemment, une pile de 600 CDs a cote du PC, parcequ'on ne se refait pas.

4/ On s'apprête à vous présenter à quelqu'un en ayant pris soin de vous dire : "Tu vas l'adorer, il/elle est vraiment comme toi. Même humour, mêmes goûts, tout...". Vous le sentez comment ?
Je le hais, à priori. Ou alors je le méprise, d'entrée de jeu. Si il me ressemble tant, c'est normal, non ?

5/ Avez-vous un rituel d'endormissement ?
Trois heures de cogitages en boucle, souvenirs, larmes, rancoeurs, haines et dialogue de voix, minimum. Enfin en ce moment pour éviter ca, je reste éveillé le plus possible pour être tellement crevé en me couchant que je suis endormi avant même d'avoir touché l'oreiller. Mais ca dure que 2 heures.

6/ Pensez-vous que le prix Nobel de la paix doive récompenser l'action d'une personne, ou ce qu'on pense qu'elle est réellement ?
C'est parceque Chirac, Jean Paul II et Bono sont nominés cette année que tu pose la question ? Hmm...L'action. Parceque y'a que les actes qui comptent.

7/ Piscine.
Honte. Gêne. Mais bien-être après.

8/ Aviez-vous une activité proche du poker dans la cour d'école (billes, pogs, etc) ? Si oui, quelle a été votre plus belle prise ?
Hmmm non, par contre je suis une star a Dune aujourd'hui, et Dune se rapproche assez d'une partie de poker géante, mais avec plus de backstab. En primaire j'ai eu quelques billes, mais en une semaine je me les était fait taxer, je suis pas un manuel moi, je perds a ce genre de jeux. Et depuis quand les billes c'est proche du poker ???

9/ Vous êtes seul chez vous, le silence est total. Soudain, pour une raison ou une autre, vous prononcez une phrase. Quel est votre sentiment après cela ?
No feelings. Par contre, je me répondrai sans doute après.

10/ Dans quelles circonstances êtes-vous obligé de passer par le papier et le crayon, sans même imaginer pouvoir vous servir d'un ordinateur ?
Pour écrire quelque chose de Vrai. A quelqu'un a qui je tiens pour de vrai. Mais d'un autre côté, je prendrais pas un crayon.

25.2.03

6:50 PM :

In-putain-croyable

(Oui bah malgré ce que dit O., ca fait con parfois le français. Un-fucking-believable, donc.) J'en reviens pas. Elle ne me connait pas. Ou si peu, une poignée de semaines passées à se cotoyer vaguement (même si au Loup-Garou on avait baisé tout le monde grâce à mon déguisement de Grande Zaza), et puis ce torchon de blog, ou je ne raconte pas la moitié de moi, et ou la moitié racontée est planquée sous plein de mytho, d'exagérations, de non-dit, de faux-semblants...

Et pourtant elle arrive à me parler aussi bien, aussi précisément, aussi pile-poil que n'importe laquelle de mes voix...

Le plus incroyable est peut être que ça me touche si peu... Arrivée trop tard ? Arrivée trop tôt ? On verra, l'Histoire jugera comme disent les grands cons. En tout cas j'en connais qui devraient en prendre de la graine...

Enfin bref, asi es ma vida loca.


3:32 PM :

Dialogue en cage

- Dis, tu crois pas que t'abuses, un peu ? C'est facile de traiter les autres de salauds comme ça, mais à bien y regarder, t'es pas blanc-bleu...
- Pourquoi ? Pourquoi tu dis ça ? C'est eux qui font mal ! C'est eux qui décoivent !
- Ben tiens. En quoi ils te décoivent ? Parcequ'ils continuent à vivre, à boire, à baiser de leur côté après que tu les aies abandonnés ? Parcequ'ils ont pas la décence d'arrêter le monde ? Parceque personne ne vient te chercher dans ton trou à rat où *tu* t'es mis tout seul ?
- Mais...je pouvais pas faire autrement que de m'y mettre...Comment et pourquoi continuer, si ca fait si mal, si je peux pas faire abstraction de quoi que ce soit parceque leur seule présence m'innonde d'images blessantes, de sensations désagréables ou destructrices ou... Tu comprends pas ? Tu comprends pas que si je m'en vais, c'est pour pas me donner l'occasion de leur faire du mal ? Pour pas les recouvrir de mes aigreurs et de mes amertumes ?
- Meuuuuh oui mon grand, t'es un vrai martyr. Tu crois pas que c'est plutôt pour te faire plaindre ? Ou pour les culpabiliser, comme tu sais si bien faire ? Ils n'apprennent jamais, mais toi non plus... Elles sont parties ? Normal. C'est pas en étant ce petit étron pleurnichard que tu les avais séduites...
- Mais j'ai déja essayé ! Tu te souviens pas ?! Tu te souviens pas quand je t'avais écouté, quand je t'avais cru, quand j'avais essayé d'être celui du début à nouveau, de faire semblant, de masquer la tristesse, de faire taire la jalousie et la rancoeur ? Ca n'a fait que faire plus mal ! Ca n'a fait que nous rendre vulnérables, lui donner des moyens de jouer avec nous ! Et ça ne l'avait pas fait revenir pour autant... Tu sais aussi bien que moi comment ca marche...Le côté mystérieux, torturé, qui attire, mais qui finit toujours par lasser, par repousser encore plus...
- Oui, mais celle la était amoureuse d'un autre avant même que vous vous rencontriez. C'est plus la même situation du tout, là. Et pour le reste, c'est ton problème.
- Peut être pas, mais ca ne change pas grand chose a nos affaires...Chacune a choisi un remplaçant, un erzatz...L'un identique, l'un opposé...
- Et ca te parle pas ? Ca te dit pas que justement c'est parceque *toi* tu les as déçues que c'est comme ça ? Que si tu laissais de côté le boulet, en gardant le bon, elles reviendraient ?
- Qui c'est qui dit des conneries à présent ? Tu crois même pas ce que tu dis...
- Et t'as quoi à perdre à essayer ?
- La même chose que d'habitude...
- Bah justement, t'as l'habitude, alors ca coûte plus rien.
- Si, ça coûte...A chaque fois c'est moins fort, à chaque fois ca met plus de temps à revenir, à chaque fois je me referme un peu plus...
- Alors tu proposes quoi ? Te refermer tout court et complètement pour éviter de risquer de te refermer ? Détruire tout seul pour éviter que le monde détruise ?
- Ca a marché jusqu'ici non ?
- ... Ou pas.
- Ta gueule, fous le camp...
- Comme tu veux...A tout à l'heure...

Enfin bref, asi es ma vida loca.


24.2.03

6:11 PM :

The Seven Seas of Rhye

Si on tournait le film de votre vie, quel acteur devrait interpréter votre rôle ?

Brad Pitt me semble tout indiqué. *bave*. Non, plus sérieusement...Hmmm...Je dirais bien Romain Duris, mais il me ressemble grave pas...Plutot Iggy Pop ou Manson, mais je les vois pas jouer les midinettes :/

A quoi sert réellement un présentateur météo ?

Vous connaissez Naked News ?

Combien de temps s'écoule-t-il en général entre le moment où vous vous mettez en colère et celui où vous vous rendez compte qu'il s'agissait de futilités ?

Ca dépend...Généralement immédiatement, mais quand je suis vraiment en manque de sommeil ou que j'ai une raison plus que particulière d'être en rage, ca peut prendre un putain de temps...

En cherchant dans votre entourage, pouvez-vous donner un exemple de l'indécence ?

Z'avez vu mon dernier camshot ? Z'avez vu ceux de Zariou ?

A quels jeux d'argent jouez-vous, ou pourriez-vous jouer ?

Je joue pas a des jeux d'argent, j'ai pas une thune...Mais je jouerais bien aux dés, j'ai toujours eu de la moule aux dés. Genre un 421 dans un bouge enfumé, voyez ? Bon, je me ferais découper et traiter de tricheur au 5° 421 d'affilée sans relance, mais tout de même.

Quel aspect de votre vie ne dévoilerez-vous jamais dans votre blog ?

Ca doit être la question la plus conne du monde ça. On dirait Java quand elle essaye de me tirer les vers du nez. Si je le dévoile jamais sur mon blog, je le dévoile jamais sous quelque forme que ce soit :/. Donc, sore waa himitsu des'.

Si un virus détruisait toutes les données de votre disque dur, quel fichier regretteriez-vous le plus ?

** Repense au gros crash disque d'il y'a pas si longtemps ** ** s'assied par terre et pleure **



Enfin bref, ite, missa est.

23.2.03

7:28 PM :

MAIS CHUT TOI !

[19:23] <dek\> Kobal2: On s'imagine le mec nique la vie, rien à foutre de la mort, et quand on te vois, on a presque envie de te faire un bisou et de te raconter une histoire

Comment voulez vous que je garde une quelconque forme de crédibilité quand môssieur me balance en public ?

Enfin bref, etc etc etc..


3:26 PM :

Sympa, non, vraiment.

Ils sont revenus. Ils ont fait une fête. Ils m'ont même pas ne serait-ce que prévenu, à fortiori encore moins invité.

J'adore mes "amis".


6:36 AM :

La Question Con du Jour est :

"Si tu sais que ca a énormement de chances d'être une connerie, pourquoi tu le fais quand même ?". Ca s'applique a tellement de bouts de ma vie que c'est presque plus drôle, sans même avoir besoin de remonter bien loin. Laisser déa croire que les prises de tête c'est pour les autres. Présenter iria à Corsac. Aller sur tel ou tel blog en sachant très bien ce qu'on va y trouver, et pourquoi ca fera mal. Ne pas la jeter. Jeter les autres. Partir faire le moine à Levallois.

La réponse ? Aucune idée...Espoir de me tromper, pour une fois ? Masochisme intégriste ? "Parceque je n'ai pas encore essayé ça" ? Ou juste "parceque je le peux", comme dirait ce cher Dr. Frankenstein ? Ou peut être juste "Parceque."

Enfin bref, asi es ma vida loca.


5:27 AM :

Vieillesse

Envoyé mon tout premier fanmail ce soir. Ce matin. Aujourd'hui. Bref. Ca m'étonne d'ailleurs, maintenant, je me rends compte que je n'ai jamais envoyé de marque d'approbation, d'appréciation, d'encouragement à quiconque parmi mes corréligionaires (biensur que le blog est une religion...), à part via des posts ou des sous-titres de liens (enfin ça c'était avant, le premier layout, souvenez vous, formidable)...Mais jamais quoi que ce soit de...personnel ? Si, tout ce que j'écris est, forcément, personnel...Non je sais pas, rien de...d'intime, de "juste pour toi".

Ah si, peut être pour ultraorange, dont au sujet de laquelle un jour y'aura Despé, forcément. Et encore, je suis pas sûr.

Alors pourquoi aujourd'hui ? Je sais pas exactement. Ou plutôt si, je sais en fait. Parceque ladite personne s'affirme comme ayant été inspirée par N/B. Me pose en modèle. Moi, modèle ? Ca va pas bien toi ? T'as vu ma vie ?...Bref, son blog m'a donné une putain de claque. Impression de trouver, de retrouver quelque chose que j'ai perdu depuis...depuis longtemps. Cette espèce de rébellion face à la chute, face à la vie, cette rage forcenée dont Mandarine porte le deuil et que Fla dit que j'ai encore, à la différence de Jaded...Ca fait un peu mal, de revoir ça maintenant, je crois. Et puis de lire ce genre de phrase, aussi : "Es sind nicht alle frei, die über ihrer Ketten spotten." (Ils ne sont pas tous libres, ceux qui se moquent de leurs chaînes). Ou bien ça : "Votre âge se mesure exactement au degré d'irritation que vous procure une idée nouvelle."

Je me sens vieux, vieilli, tout d'un coup...

Elle aimait pas les phrases en cage
Etre sage, pas le courage
Elle disait quitte à tomber de haut
Qu'elle vendrait chèrement sa peau

Elle avait dix-sept ans
Elle prenait la vie comme un livre qu'elle commencait par la fin
Ne voulait surtout pas choisir pour ne jamais renoncer à rien
Dix-sept ans
Elle était sans clé, sans bagage, pauvres accessoires de l'âge,
Elle voulait que ses heures dansent au rythme de ses impatiences,

Face à tant d'appétit vorace
Que vouliez-vous que j'y fasse ?
A tant de violente innocence
J'avais pas l'ombre d'une chance...

Enfin bref, asi es ma vida loca.


22.2.03

2:25 PM :

Orgasme digital

Aaaaah putain ca fait du bien de pouvoir retaper normalement. Vous l'aviez compris de vous même, j'avais renversé de la bière sur mon clavier, ce qui a eu des effets exotiques. Et comme j'ai la flemme d'aller a Montgallet, j'ai bricolé un adaptateur COM/PS 2 en fil de fer et trombones histoire d'utiliser un vieux clavier cannibalisé. Ca marche, manifestement. Super fier je suis, du coup. J'ai pas tout oublié du BTS. J'ai juste peur de tout faire sauter avec mes conneries.

J'irai a Montgallet lundi. Ou mardi. Un jour quoi.

Enfin bref, asi es ma vida loca. (et bravo a ceux qui ont a la fois capté et eu le courage de traduire)


12:21 PM :

20.1.14.20 17.21 1.6.6.

1.21.19.19.9.20.15.20 10.5.20.5 1.21.19.19.9.20.15.20 18.5.13.16.12.1.3.5 5.20 15.21.2.12.9.5 ./ 4.9.5 2.9.20.3.8


12:12 PM :

6.21.3.11

2.15.14 2.5.14 3.5 3.15.21.16 3.9 10.5 3.18.15.9.19 17.21.5 13.15.14 3.12.1.22.9.5.18 5.19.20 13.15.18.20 16.15.21.18 4.5 2.15.14 25 1 16.12.21.19 17.21.5 12.5 16.1.22.5 14.21.13 5.20 12.1 2.1.18.18.5 4 5.19.16.1.3.5 17.21.9 13.1.18.3.8.5.14.20 ./

5.14 18.15.21.20.5 16.15.21.18 13.15.14.20.7.1.12.12.5.20 ./


2:16 AM :

'nuff said


21.2.03

7:46 AM :

J'oubliais...

Dans le post sur l'insomnie (d'ailleurs, Jaded, toujours pas de réponse, ca m'interesse quand même)...La migraine. Pas une migraine atroce, du genre qui vous donne envie de vous mettre le crâne dans un étau et de serrer, serrer jusqu'a en éclater, mais vicieuse, pernicieuse, lancinante, toujours présente...Remuez un peu la tête, les yeux, la voila qui revient en force. Ne bougez pas trop vite, elle vous reprend entre ses griffes. Vous n'avez pas la tête en feu, mais l'impression d'être toujours au bord de l'implosion...

Agréable comme tout.


1:42 AM :

White noise

Impression de parler à du vent...Que même quand je hurle, elle ne remarque pas. Impression de ne pas exister. Bon, OK, d'exister encore moins que la base, c'est à dire moins que rien. Impression d'avoir déja été effacé, enterré. Elle ne se pose même pas de question.

Peut être que c'est elle qui a raison. Ou pas. En tout cas ça me donne pas l'envie de parler plus...Déja que j'esperais pas trop être écouté, elle qui n'écoute personne, qui ne doute jamais...Mais j'ai vraiment l'impression de crier sous l'eau, d'écrire a l'encre blanche...Whatever. GFY. GGF. Who would need you anyway ?

Enfin bref, asi es ma vida loca.

20.2.03

10:27 PM :

Go Away

Eh beh, il vous fait de l'effet mon nouveau camshot...Certains le trouvent profondément ridicule, pitoyable non pas dans le sens ou il inspire la pitié, mais dans le sens "pauv'type" et ils ont raison. D'autres ont pitié, ou peur, ou sont tristes, et ils ont tort.

C'est pas une tentative d'auto-meurtre. Faudrait vraiment en vouloir pour se tuer avec juste des estafilades...C'est pas non plus pour me faire mal, même si c'est vrai que la douleur physique permet, pour un temps, d'oublier la mentale. C'est pas une auto-destruction, ou une mutilation. C'est pas "destroying the outside to try and kill what eats the inside". C'est pas un message non plus, ou alors à moi même.

C'est juste un post-it. Un rappel à l'ordre. Un petit symbole, et pour marquer le cercle complet, et pour essayer de ne pas en refaire un deuxième. (Yeah...like *that* could happen...)

Enfin bref, asi es ma vida loca.


3:12 AM :

Je suis l'air désabusé de Jack

"With insomnia, nothing is real. Everything is far away. Everything is a copy of a copy of a copy." Mais peut être que c'est juste le manque de sommeil qui fait voir les choses avec une lucidité exacerbée ? Après tout la seule utilité du sommeil est de ravitailler le corps en Prozac naturel...

Quand on se réveille a 3h du matin, après avoir dormi une heure, que la nuit d'avant était pareille, les nuits d'avant aussi, il se crée une sorte d'étrange opposition de phase entre le corps et le cerveau. On dirait qu'il y'a un manque de puissance, que seul un des deux peut recevoir de l'énergie en même temps. Alors parfois le corps est sec, nerveux, plein de vie, pendant que le cerveau est nimbé d'une brume épaisse, à travers laquelle les sons, les voix, les mots, naviguent lentement, comme des navires englués dans de la mélasse un jour sans vent, et que les yeux font mal d'être simplement ouverts. Parfois c'est l'inverse, et le cerveau est pris d'un coup de speed, pendant que les yeux ne voient que du flou et que les mouvements musculaires deviennent imprécis, erratiques, mous...

Et comme on ne dort pas, on est obligé d'en profiter...Je sais pas pourquoi je ne dors plus. Je ne sais pas quand ça a commencé. Peut être que je m'en aperçois juste maintenant...Avant j'ai toujours eu de quoi occuper mes nuits. Toujours de quoi rester éveillé jusqu'a 5h du mat, que ce soient les mots ou la baise ou le PC, et rarement de quoi me rendre compte que je me réveillais tôt - pour la laisser partir ou pour prendre son train. Peut être que je ne sais tout simplement plus dormir tout seul, sans avoir besoin de rester éveillé pour la regarder dormir, pour la protéger, veiller sur elle et se demander pourquoi - quelle qu'elle soit d'ailleurs, à bien y regarder ça a pas mal valsé ces derniers temps...

Enfin bref, asi es ma vida lo...asi es ma vida.

19.2.03

8:51 PM :

The Mercredix Strikes Back

1/ Y a-t-il un médicament que vous vous réjouissez de prendre ?
Oui, la Solutricine, c'est trop des bonbecs ces ptits trucs.

2/ Une pirouette bien connue pour clore une discussion houleuse est : "De toute façon, toi, tu veux toujours avoir raison". Cela impliquerait qu'il existât des personnes qui, à l'inverse, veulent toujours avoir tort, ou, dans certains cas, se fichent d'avoir raison. Vous en connaissez ?
Ouais. Moi. Talk, talk, like it matters anyway...

3/ Etes-vous pris, à intervalles irréguliers, d'une fièvre qui vous incite à retrouver d'anciennes connaissances (sans qu'il y ait nécessairement passage à l'acte effectif) ?
Oui, biensur. Quand les regrets et les sentiments de "pas fini" sont plus lourds que le présent et les sentiments de "c'est mieux comme ça". Mais c'est rare que je passe à l'acte.

4/ Voilà une question qui s'adresse à ceux qui ont fait un tout petit peu de musique. Est-ce qu'il y a un accord qui, seul et sur n'importe quel instrument, suffit à vous enchanter ? Pour ceux qui ne connaissent ni instrument ni solfège, pourriez-vous isoler une note ou un accord dans un morceau que vous aimez et qui, seul, vous fait imploser de joie ?
Je connais pas du tout la musique, mais je dois avouer que la partie de l'intro de For Whom the Bell Tolls la plus simple à jouer, sur 4 notes je crois, mais super rapide, un genre de trille bourrine, m'électrise.

5/ Existe-t-il une époque qui, capillairement parlant, vous plonge aujourd'hui dans le remords le plus total ? Détails bienvenus.
Bic jetable. 'nuff said.

6/ La journée était magnifique ; un temps juste comme vous l'aimez, des surprises, de la joie... Et vous vous couchez amoureux(se) et plein(e) de projets pour le lendemain, d'autant plus attrayants qu'ils resteront sans doute à l'état de rêves. Avant de fermer les yeux, un personnage apparaît devant vous. Il est mince, élégant, et à part cette bizarre odeur de soufre, plutôt avenant. "Dis coco, ça te dirait de revivre cette journée encore et encore ? En l'oubliant à chaque fois, bien sûr. Allez, cherche pas, tu n'en revivras jamais de mieux. Alors à quoi bon vivre dans le souvenir ? Fais du souvenir ton véritable présent !". Pendant qu'il se transforme en marmotte, que lui répondez-vous ?
"C'est quoi le piège ?"

7/ Décrivez votre manière de vous attaquer à un oeuf Kinder Surprise, depuis l'achat jusqu'à la fin que vous lui réservez.
Ca fait des siècles que j'en ai plus bouffé. Je préfère les Kinder Maxi, y'a plus à bouffer et ca évite d'avoir à jeter les oeufs jaunes.

8/ Vous avez une véritable corvée à accomplir, pas encore trop urgente (il vous reste quatre ou cinq jours). Toutefois, son exécution ne durera pas plus de vingt minutes. A tout casser. La repoussez-vous à plus tard ?
Oui, toujours. Jusqu'à ce qu'il me reste que 2 ou 3 minutes, généralement.

9/ Quel mal voyez-vous à parler des gens derrière leur dos ?
Arf, je crois avoir fait un post là dessus y'a pas longtemps...

10/ Trouvez-vous reposant d'avoir un maître, dans quelque domaine que ce soit (plutôt que d'être soi-même le spécialiste d'un domaine donné, par exemple) ?
Non, pas un maître...Parceque "Ni Dieu, Ni Maître"...Mais dépendre totalement de quelqu'un, par amour pour lui/elle, ne plus du tout penser à soi, jamais, et être complètement hanté par le/ladite personne, oui, c'est paisible...


6:23 AM :

Calembour à caractère informatif

Je l'ai lue il y'a quelques jours (ou quelques semaines ? Quand on a pas une vie rythmée, on perd très vite ce genre de notions), mais je sais plus où. Sur un blog sans doute. Du coup je me fais peut être plagiaire. Qu'importe, j'ai mes raisons dont chacune est suffisante seule.

Wolfgang Amadeus Mozart et Jean-Sebastien Bach sont, malgré le fait que le second soit mort avant la naissance du premier, mais commencez pas à me gonfler avec la concordance des temps parceque sinon moi je m'en sors plus, Mozart et Bach donc, sont dans un bar, quelque part près de Vienne (pourquoi Vienne ? Pour la beauté de la chose. Arrêtez de m'interrompre maintenant, sinon j'arrête.). Le loufiat, propre sur lui, vient prendre les commandes.
- Bonsoir Monsieur Bach, vous prendrez quoi ce soir ?
- Heu, un baby, comme d'habitude.
- Et vous Monsieur Mozart ?
- J'vais prendre un baby, comme Bach.

Je sais, elle est pire que naze. Je sais, l'un ou l'une d'entre vous l'a déja postée (qu'il parle maintenant ou se taise à jamais...J'attends...J'attends...Personne ne s'est manifesté, c'est trop tard maintenant.). Je sais, vous venez sur Noir/Blanc chercher votre dose de déprime quotidienne (mais non remboursable par la Sécu, les salauds). Mais c'est déja difficile de tomber sur des chansons à message pas trop ridicules, alors les blagues je vous dis même pas. Bon OK, la c'est ridicule, mais d'une part je raconte mal, d'une autre moi ca me fait mourir de rire (de double rire même, big combo, perfect, finish him) et d'une dernière part je vous emmerde.

Enfin bref, asi es ma vida loca.


6:06 AM :

Out of Cheese error - reboot Universe

Je dois avoir des problèmes de communication, c'est pas possible autrement. Comment expliquer autrement que je sois le dénominateur commun de tellement d'incompréhensions, malentendus, quiproquos...Pourtant je vous jure, je fais vraiment tout mon possible, quoi que j'en dise...

Mais bordel, c'est quand même pas bien compliqué de comprendre que des fois quand je dis blanc ca veut dire blanc parceque c'est blanc, d'autres fois je dis blanc parceque j'admets pas que ça soit noir, des fois je dis blanc par principe même si je ressens noir, des fois je dis blanc pour dire noir, des fois blanc et noir c'est pareil, des fois je dis blanc parceque je vois blanc alors que c'est noir, des fois je dis blanc parceque la lune est pleine, des fois je vous envoie chier parceque le soleil s'est levé le matin, le tout en vice versa, et de comprendre à quels moments chaque cas de figure entre en compte, non ?...Si ? Ben vous plaignez pas, j'ai pas de gris moi...

En tout cas, une chose est sûre, si un jour quelqu'un d'autre que moi arrive à démêler le sac de noeuds tous plus Gordiens les uns que les autres que constitue mon tiercé tripes/coeur/cerveau, que ce soit un mec ou une nana, j'en tombe amoureux illico. Gare à vous, donc. Je dis ça parceque quand je suis amoureux, ça se complique un peu.

Enfin bref, asi es ma vida loca.

18.2.03

5:32 PM :

Puisqu'il faut toujours une musique

Hey bonsoir Mr Blues... bonsoir Mr Cafard
Bonsoir vieille compagne Mrs araignée noire
Je ne vous avais pas sonné je préfères pas trop
vous voir
Mais puisque vous êtes là vous pouvez vous asseoir
On va se faire une fête rien qu'entre vous et moi
Nous arranger la tête les grands dans tes petits plats.
Puisque mes sentiments sont en panne de moteur
Puisque je ne sais plus où pourquoi à quelle heure
Moi j'ai quelques amis qui me laissent jamais tomber
En liquide en pilule en poudre en comprimé
Les seuls à pouvoir encore me faire ressentir
Des morceaux d'émotion des bouffées de plaisir.
Une rose pour la vie
Une rouge pour l'amour
Une noire pour la nuit
Et une bleue pour le jour
Une jaune pour être speed
Une mauve pour être cool
Orange pour le rire
Et marron pour les moules
Une blanche pour être bien
Une verte pour la route
Et Jeanine Jeanine Jeanine pour éviter le pire
Quand les fêtes de la chandeleur sont bien terminées
Qu'il ne reste plus un roi plus une reine a tirer
Quand j'ai tout à l'envers quand je tiens plus la route
Quand il n'y a plus de mystère et plus l'ombre d'un doute
J'ai toute une panoplie rangée dans un placard
Superinsecticide spécial anti-cafard
Ne laissez plus vos sens dans les mains du hasard
Au gré de vos amours des retours des départs
Quand petit papa Noël pas descendu du ciel
Quand seul dans ton dodo plus de petit cadeau
Décide donc toi-même d'être bien d'être mal
Le bonheur en couleur sécurité sociale.
Une rose pour la vie
Une rouge pour l'amour
Une noire pour la nuit
Et une bleue pour le jour
Une jaune pour être speed
Une mauve pour être cool
Orange pour le rire
Et marron pour les moules
Une blanche pour être bien
Une verte pour la route
Et Jeanine Jeanine Jeanine pour éviter le pire

Goldman - Jeanine médicament blues

Je vois pas de psy, alors je fais avec les moyens du bord, bouteille rouge pour la nuit, bouteille bleue pour le jour, Chimay toujours, et tant pis si je les achète pas à Rome. La bière à ceci de joli qu'on y voit le jour comme en pleine nuit. Elle au moins apporte ni plus ni moins que ce que l'on attend d'elle. Même pas besoin d'occasions particulières. Kampai.

Enfin bref, asi es ma vida loca.


1:28 AM :

Ripple Deception

C'est presque risible. A vrai dire je suis mort de rire, rire ultra-jaune mais rire quand même. Réussir, à la fois, à accumuler autant de blasé, d'amer, de prévu, de non-étonnement, et autant de wishfull thinking en même temps, ca tient du prodige...Oui, non, la vraiment, je (et tu, aussi) dépasse les limites connues. Guiness fucking Record.

Je devrais vraiment faire ce que je dis, ne plus rien attendre des gens pour ne plus jamais être déçu...Mais c'est plus fort que moi...Back & Forth, Back & Forth, oublie l'histoire, elle se répète toujours...

Enfin bref, asi es ma vida loca.

17.2.03

4:38 AM :

Je peux me tromper mais...

Je crois encore avoir eu raison... Ca aussi, ça devient lassant, tellement peu surprenant...Je finirai sans doute par en être sur, si j'en prends la peine. Même pas sur d'avoir envie de faire cet effort là. De toute façon, je m'y attendais, m'y préparais tellement...Même si j'aurais préféré ne pas y croire.

Enfin bref, les gens, j'en ai marre de vous. Tous. Presque tous. Alors dans 15 jours, quand enfin je déménagerai, quand enfin je serai seul chez moi, je vous laisserai derrière moi. Tous.

Presque tous.


2:41 AM :

Everything I do, I do it for you

Oui, décidément, plus j'y pense, plus cette idée même me fait vomir...C'est comme accuser l'autre de viol consenti...Peut être que je peux comprendre maintenant ce qu'elle pouvait ressentir, avant...Non, même pas, ça c'est pire, bien pire...Enfin, quelle importance maintenant...

Enfin bref, asi es ma vida loca.

16.2.03

12:28 AM :

Shinè

"Je reste là, je serai là quand tu aurais besoin de moi..." Deux heures plus tard, un appel au secours, puis un autre résonneront dans le vide. Tu comprends pourquoi je n'écoute plus, pourquoi je ne crois plus les mots des gens ?

Réfléchis...C'est tout réfléchi, va...


14.2.03

5:28 PM :

Happy fucking Valentine -** Shlick Klack ** (bruit du shotgun qu'on arme)

(Oui je sais je fais super bien le shotgun, et pourtant c'est pas un fulltime job)

Encore cette période misérable. La période des gros coeurs tout nazes affichés partout, de la re-éclosion des bon vieux clichés made-in-bobonne de ce qu'est le romantisme (mais comment a t'on pu passer de Chateaubriand et Musset au restaurant Roucoul'Italie avec des bougies parfumées ?), des journaux et télés et boutiquiers glaireux qui vous rabachent que lui offrir des fleurs ou des chocolats c'est la plus belle preuve d'amour qui soit...

J'execre. J'execre cette batardisation de l'Amour. Depuis quand a t'on besoin de preuves d'amour ? Depuis quand les regards, le bonheur qu'il ou elle éprouve quand elle est avec il, le bonheur qu'il prend plaisir a lui donner a elle, les jeux, la complicité, le combat éternel contre le quotidien gris, les folies, les consolations, la compréhension, le respect, la tendresse et l'affection, les petites attentions comme les grandes, la critique et les engueulades, bref, depuis quand l'amour n'est pas suffisant à se prouver lui même ?

Ces petites mièvreries, ces glaires de mielleuse attention, ces affiches qui vous regardent avec des yeux de crapeau mort, tous ces connards qui vous sourient, pales copies des mômes qui chantonnaient "Oh les zamoureeuuuux-euuuh" a la maternelle, tous ces beaufs qui assument qu'une attention d'un soir les dédouane complètement d'une année passée à roter en matant le foot, toutes les bobonnes qui exultent et se prennent pour Vénus parceque leur micheton leur a offert 3 paquerettes...Je vomis, vous m'excusez.

Et non, pas par amertume, ou par aigritude, ou par solitude, pour rien de tout ça...Enfin pensez ce que vous voulez. Croyez ce que vous voulez. Je sais, moi, ce qui se cache dans ma tête.

Enfin bref, asi es ma vida loca.

EDIT : ceci dit des fois c'est rigolo, exemple :
[17:42] <Nacaway> pour la saint valentin, mon copain s'est offert un PC
[17:42] <Nacaway> ça veut dire ce que ça veut dire =)


3:48 AM :

Et tant que j'y suis


Hop. Merci à Corsac (?) pour le lien, c'est à la fois cyniquement et terriblement drôle, et profondément déstabilisant. J'aime, j'adore.

Enfin bref, asi es ma vida loca.


3:43 AM :

Les pétitions, c'est plutôt bien, mais vous n'y verrez plus mon blaze

Ce sera ma première manif. Enfin à condition de pas y aller tout seul quand même, c'est chiant une manif tout seul. M'enfin j'imagine que la personne qui m'a envoyé le lien l'a pas fait pour rien, si ? *hint* *hint*.

Pourquoi j'y vais ? Pas parceque je suis contre la suprématie américaine ou anti-américain. Pas parceque je suis contre leur politique consistant à remplacer par la force les gouvernements qui les emmerdent, et à tout bombarder si ça se rebiffe après, comme ils l'ont fait en Iran, en Amérique du Sud, au Vietnam, en Irak, en Afrique...Pas parceque Noir/Blanc est noyauté par Al-Qaeda. Pas pour la liberté et les droits civiques des Américains ou des Irakiens. Pas par antisémitisme ou sionisme (puisque forcément Israël prendra sur la gueule au passage), pas par sympathie pro-irakienne. Pas par haine des Kurdes, des Turcs, des Iraniens, des Saoudiens, des Egyptiens, des Iraniens, des Afghans, et de tous les pauvres types sur la gueule desquels Saddam a pu mettre au cours des ans. Pas par peur qu'une fois la France engagée dans la guerre elle rétablisse la conscription et que je me retrouve la gueule (enfarinée (ou plutot enkakifiée)) au milieu de ce bordel sans nom qu'on appelle Moyen Orient. Pas parceque cette guerre ridicule n'est qu'une manipulation orchestrée par Bush Sr, Bush Jr et leur clique de grabataires pour mieux contrôler, dominer et sodomiser le peuple américain, et s'en foutre plein les fouilles par la même occasion. Pas parceque l'Amérique baffoue ses propres idéaux, se fascisant de plus en plus. Pas par volonté communiste de mettre des batons dans les roues du Grand Satan Capitaliste.

Non, pour rien de tout ça. Car tout cela pourrait être faux. Après tout, les médias sont possiblement tous manipulés, c'est tellement difficile de savoir ce qui s'est réellement passé, ce qui se passe réellement. Et puis, au fond, j'en ai (un peu) rien à branler. Alors non, je vais à cette manif sans idéal politique quelconque dans la tête. Un idéal humain, juste. Parceque le concept même de guerre m'est étranger. Parcequ'elle ne peut en aucun cas être une solution, à quoi que ce soit. Parceque celui qui envisage froidement le meurtre d'un soldat, ou d'un civil, ou de milliers, ou la mise en danger volontaire des citoyens qu'il est censé protéger, pour quelque raison que ce soit, mérite d'être interné.

Alors c'est qu'une manif. Ca ne changera rien à rien. Au mieux on pourra dire, après coup, autour d'une bière ou d'un joint, et à condition que la guerre n'aie pas eu lieu, "C'est un peu grâce à nous". On n'y croira pas, même à ce moment là, mais ca nous donnera l'impression d'avoir le pouvoir de Changer le Monde. Mais vous avez mieux à faire de votre après-midi ?

Enfin bref, asi es ma vida loca.

13.2.03

10:29 PM :

Auto Critique

Non, pas la dernière 306, bande d'huitres. Non, mais en le relisant (pour une fois que je relis ce que j'écris tiens...), le post "HYPOCRITE!" m'enerve profondément. On dirait les vitupérations d'une collégienne de sitcom, ou bien ... Oui, on dirait du guenille (non non, toujours pas de lien, c'est normal). En fait. Voila. J'admets. J'assume pas. Mais bon, décidément, quand c'est pas écrit à chaud, ca sort vraiment pas comme il faut, c'est très chiant.

Enfin bref, asi es ma vida loca.


6:25 PM :

Faisons de la misanthropie primaire

Sur un forum quelconque, quelques français ont déniché ceci. Et se marrent, ou s'indignent, traitant les américains de sales cons chauvins, manipulés et manipulateurs de médias, racistes primaires...en bloc. Et ça me fait penser à ces pauvres cons qui vous traitent de raciste parceque vous ne leur cédez pas le passage, ou la place assise dans le métro, ou que vous leur refusez la clope qu'ils voulaient vous taxer...

Vous croyez pas qu'en cherchant un peu on peut trouver ceci ?...Les peuples et les drapeaux me cassent les couilles. En bloc.

Enfin bref, asi es ma vida loca.

C'est vrai qu'ils sont plaisants tous ces petits villages
Tous ces bourgs, ces hameaux, ces lieux-dits, ces cités
Avec leurs châteaux forts, leurs églises, leurs plages,
Ils n'ont qu'un seul point faible et c'est être habités -
Et c'est être habités par des gens qui regardent
Le reste avec mépris du haut de leurs remparts,
La race des chauvins, des porteurs de cocardes
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

Maudits soient ces enfants de leur mère patrie
Empalés une fois pour toutes sur leur clocher
Qui vous montrent leurs tours, leurs musées, leur mairie
Vous font voir du pays natal jusqu'à loucher.
Qu'ils sortent de Paris, ou de Rome, ou de Sète,
Ou du diable vauvert ou bien de Zanzibar,
Ou même de Montcuq il s'en flattent mazette !
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

Le sable dans lequel douillettes leurs autruches
Enfouissent la tête, on trouve pas plus fin;
Quant à l'air qu'ils emploient pour gonfler leurs baudruches,
Leurs bulles de savon, c'est du souffle divin.
Et petit à petit les voilà qui se montent
Le cou jusqu'à penser que le crottin fait par
Leurs chevaux même en bois rend jaloux tout le monde !
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

C'est pas un lieu commun celui de leur naissance;
Ils plaignent de tout cœur les petits malchanceux,
Les petits maladroits qui n'eurent pas la présence -
La présence d'esprit de voir le jour chez eux...
Quand sonne le tocsin sur leur bonheur précaire,
Contre les étrangers tous plus ou moins barbares,
Ils sortent de leur trou pour mourir à la guerre
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

Mon Dieu, qu'il ferait bon sur la terre des hommes
Si on n'y rencontrait cette race incongrue,
Cette race importune et qui partout foisonne,
La race des gens du terroir, des gens du cru...
Que la vie serait belle en toutes circonstances
Si vous n'aviez tiré du néant tous ces jobards !
Preuve peut-être bien de votre inexistence...
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

Georges Brassens - La ballade des gens qui sont nés quelque part

12.2.03

10:56 PM :

Rions. Riez.

Phrase entendue quelque part, dite par quelqu'un. Non, je balance pas, elle est déja assez risible comme ça :). Je cite, donc, sa réponse à ma proposition, tout à fait honnête et sans sous-entendu, de lui faire partager mon jus de fruit : "Ouais non, j'aime le fruit mais pas le jus. Enfin j'aime en manger, mais pas le jus quoi.".

Comment ça c'est pas drôle ? Ah, j'oubliais. C'était du jus de banane.

Enfin bref, asi es ma vida loca.


10:38 PM :

There's only one word that describes you, and that's "hypocrite." (tiens, un retour du jeu du titre ?)

Je réfléchissais hier soir, je me demandais quel était le point commun (si tant est qu'il y'en ait un) à toutes ce tristesses, grandes et petites, à toutes ces rages, à ces envies de meurtre ou de mort. Me suis demandé ce que je haïssais dans tout ça. Et je crois avoir trouvé.

Ce que j'abhorre, ce que je ne supporte plus, c'est le mensonge. Ca a l'air con à dire comme ça, mais ce sont eux qui détruisent tout, partout...Mensonge par profit, mensonge par facilité, mensonge soi-disant pour protéger, silence de celui qui sait et qui se tait, demi-vérité dite pour perdre l'autre tout en gardant bonne conscience, mensonge de celui qui se ment à lui-même, mensonge trompeur et manipulateur, mensonge pernicieux, vicieux, vérité enrobbée de vent...Tous dans le même sac. Tous aussi insupportables.

Toutes les vérités sont bonnes à dire. Toutes les franchises sont bonnes à prendre. Ne comprenez vous pas, menteurs, qu'a cause de vous tout pourrit sur pied ? Ne comprenez vous pas que cela ne sert à rien ? De toute façon, la vérité finit toujours par éclore, par vous ou par un autre, aujourd'hui ou dans des années...Et cela en vaut-il la peine ? Mentez donc a vos amis, vos amours, et ils seront encore plus blessés que par la vérité que vous cherchez à cacher, et ils se mureront de distance, ils mettront des masques trompeurs à leur tour, et pour se protéger de vous ils feront d'autres victimes...Mentez à vos parents, et ils ne pourront jamais vous aider...Mentez à vos enfants et ils seront blessés par la vie, et ils vous haïront pour cela...Mentez à votre peuple, à vos sujets ou vos électeurs, envoyez les se faire massacrer pour vos idéaux de merde, et j'irai cracher sur vos tombes quand tout sera fini...

Est-ce si dur d'être direct, d'être sans détour, sans convolutions, de dire ce qui est plutôt que ce que l'on voudrait qu'il soit ou que l'on voudrait faire croire ? Vos mensonges ne protègent personne...même pas vous...Surtout pas vous...

Enfin bref, asi es ma vida loca.

Ne lui dis pas, ce n'est qu'à toi
Rêve plus bas, ne lui dis pas
Qu'il est si tard, qu'il ne t'étonne plus
Qu'il ne sait pas et qu'il n'a jamais su
Que bientôt l'hiver, si c'était à refaire...
Mais "chut" mieux vaut se taire
Ne lui dis pas...

Goldman - Ne lui dis pas


5:09 PM :

The Return of the Mercredix (a.k.a. Episode VI)

1/ Supportez-vous votre voix quand vous l'entendez sur une bande enregistrée ? Quel sentiment vous inspire cette écoute ?
Ni ma voix enregistrée, ni ma tronche sur des photos ou en reflet (que ce soit dans une vitre, un miroir, pire, les yeux de quelqu'un), ni sur film de caméra. Répulsion totale. A part pour les camshots, qui sont tellement arrangés que c'est même plus drôle (mais si un jour je le changerai, rôôh)

2/ Pouvez-vous imaginer un périphérique de lecture plus pratique qu'un livre ? Seriez-vous triste que le livre soit remplacé par autre chose ?
Oui : un conteur. C'est quand même vachement mieux d'écouter quelqu'un raconter l'histoire...Si tant est qu'il sache bien mettre le ton comme il faut évidemment. Sinon ca donne envie de le tuer par injection léthale de fraises Tagada (hmm, belle mort ça tiens).

3/ Existe-t-il une expérience "paranormale" (au sens très large du terme) dont vous aimeriez être le centre, histoire de vérifier par vous-même son fondement ? Exemple : se faire transformer en poule par un hypnotiseur, expérimenter sur soi-même les "points vitaux" des ninjas, etc...
Tous sans exception. Enlevé par des p'tits gris, disparu dans les Bermudes, N.D.E., voyage astral, télékynésie, hypnose...you name it, I want it.

4/ Les acteurs du muet, avec leurs gestes saccadés, leur teint fardé, vous font-ils peur ?
Non. Les mimes non plus, si c'était la question suivante. Surtout depuis No One Lives Forever 2.

5/ Aimez-vous avoir un ennemi, ou plutôt, un adversaire ? Quelqu'un qui n'a pas vraiment d'importance dans votre vie mais à qui vous aimez vous confronter ?
Non, je suis pas un combattif/compétitif moi...Avoir des ennemis (comprenez des gens que *moi* je hais, ceux qui me haïssent je m'en tartine le nombril avec une plume de poulpe) me fait mal, beaucoup plus que je ne leur en ferai jamais.

6/ Aviez-vous, pour reprendre le pléonasme enfantin habituel, une "cachette secrète" ? En quoi consistait-elle ?
Oui. Même que tout le monde sans exception la connaissait dans la famille. C'était a l'époque ou j'avais encore comme bureau un meuble en bois blanc fabriqué par mon grand-père, avec une série de tiroirs de l'un des cotés. Sous le dernier tiroir, il y'avait le meme espace vide que dans les tiroirs eux mêmes. C'est le premier endroit que ma soeur fouillait quand j'étais pas la.

7/ Durant votre adolescence, quelle est la chose que vous auriez rêvé de faire pendant une soirée (une boum, une surprise-party, une fête, you name it), et que vous n'avez justement jamais fait ?
Je suis encore dans mon adolescence, tête de Doc. Et enlever une fille à cheval, comme Roberto Benini (orthographe incertaine, y'a un g ou pas ?) dans La Vie est Belle.

8/ Avez-vous un comédien de doublage préféré ? (on pourra se contenter d'une réponse style "le mec qui double untel").
J'avoue que je reconnais vachement plus les doubleurs de jeux vidéos que les doubleurs de films, vu que je vais généralement voir les films en V.O. Ceci dit, j'ai découvert récemment en matant Sphère en V.F. que le doubleur officiel de Dustin Hoffman avait fait la voix de Mani Calavera dans Grim Fandango. Ca m'a perturbé pendant tout le film d'ailleurs. Sinon, j'aime bien la voix française de Samuel L. Jackson. Et celle de Stallone aussi, qui est mieux que la vraie, parcequ'en vrai on comprend rien à ce qu'il dit, ce qui est dommage pour un acteur à textes tel que lui.

9/ A quoi ressembleraient vos armoiries imaginaires ?
Bonne question. Hmmm un damier 4 cases sable sur argent (ou argent sur sable, bref, cases noires en haut a droite et bas gauche) avec deux croix noires en bas a droite, et trois lions gueules rampants en haut a gauche. Me demandez pas pourquoi, je le sens bien comme ca c'est tout.

10/ Est-ce que la théorie de l'évolution des espèces vous satisfait pleinement, en l'état ? (je me suis toujours demandé comment un poisson pouvait avoir l'idée de se dire : "tiens, là, je vais essayer de marcher sur le sol, pour rigoler". Enfin, j'exagère, mais ça m'intrigue quand même).
C'est une théorie comme une autre. Y'a bien des poissons rampants...M'enfin c'est nettement moins amusant que "l'homme est un organisme expérimental déposé sur une Terre fabriquée pour l'occasion par des p'tits gris pour déconner, et les fossiles ne sont la que pour leur donner des fausses pistes" par exemple. Non pas que j'y croie plus que ça, rasoir d'Occam, tout ça.

11.2.03

6:16 PM :

LEAVE ME THE FUCK ALONE

I'm a tool. Use me and dish me out. Be nowhere. Be elsewhere. Drop me down when not needed anymore. Come back when you want, after all you know I'll be there. Be happy, suck it up and go away. Give it to others. Come back for more. Me ? Needing any ? Why the fuck ! I'm a tool ! Please, please use me and dish me out. That's all I need, that's all I want, that's what I was fucking made for. Tell me it's my fault. You're right. You're always right. Why care for others ? Don't matter what's wrong, as long as you're all right, don't they say ?

I'm a spare. I'm that old rubbish you don't want, but you don't know when it'll be of fucking use. So tell me you don't know. Tell me you hesitate. Tell me it's oh so hard to take a fucking decision, to be fucking straight, didn't I see that somewhere ? Why the déja-vu...After all, it's so easier to manipulate your way to happiness, to shame. You want to be around, it's the others, they won't let you, can't I understand ? Can't I understand that problems spring around when I'm around, that my timing ain't right, even though I don't have any ?

Fuck off. All of you. Just die. I don't want to need you. I don't want to believe in you anymore. I don't want to think you're different. You are all equally worthless. I hate your selves, and I want you to die. Way better than the other way round, isn't it ?



2:58 AM :

Ah oui, j'oubliais

J'ai découvert dans mes referers deux blogs (enfin à priori c'est deux blogs, m'enfin si ca se trouve c'est des sites sur la culture du poulet en eau de mer, vous allez comprendre) écrits en arabe. Comprenez que je n'y entrave strictement que dalle, ma connaissance de l'arabe s'arretant à ... bah s'arrêtant tout court en fait. Et c'est super crispant. Je sais pas si ils envoient des fleurs ou des vannes. Je sais pas si c'est des types biens qui mériteraient d'être linkés si j'arrivais à extraire la substantifique moëlle de cette écriture qui me reste obstinément opaque, ou si ce sont des pauvres truffes qui cachent leur nullité derrière des cunéiformes perfides.

Je tenterais bien une traduction Google mais...ouais non, c'est pire que tout, faut pas déconner, j'en suis pas à ce point de nombrillisme. N'empêche, ca me perturbe le neurone gauche.

Enfin bref, asi es ma vida loca.

10.2.03

5:05 PM :

Même punition, même motif.



You are orange. You are emotional. Outside, you are bitter and stubborn, inside you are hopeful, hoping someone will come save you from the bitterness of your own mind. You constantly feel the need to prove yourself, and you look up to those who can make thier dreams happen. You are broken, but not beyond repair like maroon.

Enfin bref, asi es ma vida loca.

EDIT : J'vous ai bien eus. En fait je suis ça, j'avais triché pour le Orange, mais je trouvais que ça ca collait carrément pas (et puis rose...yurck) :

You are pink. You are in limbo. Not pure and manipulated like white, not impure and noble like red. You are unsure of your real identity, but whatever you chose it to be, you can be it. That is your power. You change everyone you touch, and everyone remembers you. In literature, pink represents the place between heaven and hell. You are the one we will never forget.

What inner color are you?



1:29 PM :

Shoot me.

Aveugle, sourd, décérébré, mais pas muet, ouh la non...Toujours là pour dire le pire truc au pire moment, une sorte de don...C'est tellement misérable...Voila un nouveau rôle à combler, j'ai besoin de quelqu'un pour être mes sens et mes sentiments...Quelle déchéance, moi qui arrivais à voir le sens derrière 3 couches de faux semblants... Peut être qu'elle a raison, que je suis trop imbriqué dans le monde pour pouvoir le regarder...Qu'en entrant dans le tableau, je ne peux plus en être le spectateur...Pourtant avant j'y arrivais bordel ! Et demain, j'aurai à nouveau oublié...

"T'es devenu nombrilliste, tu ne vois plus rien autour de toi..." Oui, sans doute...Effet blog ? Effet salaud ? Tant de choses à réapprendre...


9.2.03

12:50 PM :

Sea, Sex and Gun

Non, rien, c'était juste un titre que je trouvais classe et que je voulais placer. Je trouverai bien à le placer pour de vrai quand la guerre en Irak commencera (d'ici la fin du mois si le temps le permet)

Enfin bref, asi es ma vida loca.

8.2.03

11:58 PM :

Crucify me !

Complexe du martyr, sans doute. Quelque part peut être une envie de ça, de ce genre de trip. Créer la douleur, dans le seul but de la garder, de l'endurer seul, pour générer la fierté de rejeter l'aide des autres, bien possible, j'ai toujours adoré me jouer des films...Mais même les douleurs sont vides, on sait pour qui, pour quoi, et comment on a mal, mais on ne ressent pas le mal, on ne ressent rien, esprit blanc (ou noir ?), tripes au neutre pur et fixe...On pleure, mais pour rien. Parcequ'on devrait. Parcequ'on aimerait. Vide...Plus le temps passe, plus le vide emplit, persiste, perdure, englobe, enveloppe, détruit, avale et phagocyte...

Enfin bref, asi es ma vida borracha.


9:34 AM :

Allons bon...

Si toi aussi tu te mets à hanter mes nuits, à t'imposer dans ma cervelle sans que je puisse t'en déloger...Souvenirs oubliés, sourires effacés...Je crois avoir touché le fond du useless, ne pas être bien pendant, et être mal après, parfois...Et merde. Enfin, toi non plus je te reverrai plus qu'en filligrane, alors...

Enfin bref, asi es ma vida loca.

6.2.03

6:56 PM :

Coup de sang

Enervement subit. Brutal. Imprévu. J'en ai soudain marre de toutes ces conneries. Lassitude extrême vis à vis de tous ces connards sans mots, de tous ces salauds qui mendient votre amitié pour mieux la trahir, de toutes ces épaves qui sucent la vie d'autres pour mieux combler leur solitude, assez des trahisons, des ragots, des kibezki qui finissent toujours pas me blesser d'une manière ou d'une autre...Ras le bol. Je quitte Undernet, ou au moins #azerty et ses channels satellites batardisants.

Allez donc vous faire enculer. Moi, j'en ai assez. Assez de donner la réplique à vos vannes misérables, assez d'écouter sempiternellement vos petits états d'âme glaireux dont je n'ai strictement RIEN à foutre, assez de vous servir de béquille que vous casserez quand vous n'en aurez plus besoin, assez de faire le pitre pour votre confort, assez d'animer votre ennui. Peut être que c'est moi qui vous trahis à présent. Peut être avez vous parfois encore besoin de moi. Sans doute non. GFY, anyway. When all is said and done, c'est Overspace qui (une fois de plus, ca aussi ca commence à lasser...) avait raison...

Je tire ma révérence, bourré de regrets, mais sans remords. Vous ne me manquerez pas. Mais ne vous en faites pas, je continuerai sans doute à vous observer, de loin...Ne serait-ce que pour festoyer sur les dépouilles, achever les blessés, me venger parfois...

Enfin bref, asi es ma vida loca.


5:46 PM :

Euh Kobal2 ? Tu t'es vu quand t'as bu ?

Rien à dire, mixer un carton de binouzes et de la musique traditionelle irlandaise (genre The Pogues, The Dubliners, Clancy Brothers, au hasard), c'est toujours pyrotechnique comme expérience. Chez moi en tout cas. La preuve : je suis beurré comme un coing, tout seul, mais heureux. Look what he has done to us, he filled us all with cheer ! The Lord bless Charlie Mopps, the man who invented beer, beer, beer !. Alors forcément, je dois m'y reprendre a 156 fois pour écrire le moindre mot, et je joue à BB comme une huitre morte, mais je m'en fous, l'éthanol ayant la propriété étonnante de donner goût à la vie, ou peut etre efface t'il assez la lucidité pour croire que la vie est belle et les petits bonheurs suffisants.

Oh je sais, y'aura la redescente, j'ai toujours eu l'alcool triste, mais en attendant, je profite. C'est déja ça...

Enfin bref, asi es ma vida loca.

EDIT : tiens, pour la peine, je partage :
A long time ago, way back in history,
when all there was to drink was nothin but cups of tea.
Along came a man by the name of Charlie Mops,
and he invented a wonderful drink and he made it out of hops.

He must have been an admiral a sultan or a king,
and to his praises we shall always sing.
Look what he has done for us he's filled us up with cheer!
Lord bless Charlie Mops, the man who invented beer beer beer
tiddly beer beer beer.

The Curtis bar, the James' Pub, the Hole in the Wall as well
one thing you can be sure of, its Charlie's beer they sell
so all ye lads a lasses at eleven O'clock ye stop
for five short seconds, remember Charlie Mops 1 2 3 4 5

He must have been an admiral a sultan or a king,
and to his praises we shall always sing.
Look what he has done for us he's filled us up with cheer!
Lord bless Charlie Mops, the man who invented beer beer beer
tiddly beer beer beer.

A barrel of malt, a bushel of hops, you stir it around with a stick,
the kind of lubrication to make your engine tick.
40 pints of wallop a day will keep away the quacks.
Its only eight pence hapenny and one and six in tax, 1 2 3 4 5

He must have been an admiral a sultan or a king,
and to his praises we shall always sing.
Look what he has done for us he's filled us up with cheer!
Lord bless Charlie Mops, the man who invented beer beer beer
tiddly beer beer beer.

The Lord bless Charlie Mops!

The Dubliners - Beer, Beer, Beer !


2:54 PM :

Euh J.W. ? Tu t'es vu quand t'as bu ?

Je ferais bien un post sur la désinformation américaine qui devient tellement ridicule que c'est pas possible, ca doit cacher autre chose, mais ils le font mieux que moi.

Enfin bref, asi es ma vida loca.


10:56 AM :

Enfin un quizz qu'il est bon


Rien qu´avec ton style vestimentaire de n´importe quoi,
67 %
des personnes intérrogées pensent que tu es PatrikRoy.


Ah il faut reconnaitre que ton attitude "boule teigneuse asociale" te rapproche des high scores. Il te manque peut-être un brin de naïveté à la "on attend pas vot´ soeur ?" pour gravir les derniers échelons du ridicule, mais tout est possible, il te suffit de parler un peu plus rapidement, de manière à dépasser le seuil d´élasticité de ta langue, afin d´ouner dans le bafouillage et l´incompréhension générale. Bonne chance, Jim.


Commentaires ? Le cas de la nouvelle série Star Trek est similaire : supérieurs en certains points, ils ne seront jamais reconnus à l'égal de leurs prédecesseurs.

Enfin bref, asi es ma vida loca.


8:32 AM :

Let's go out and grab some beers !

Well I stumbled and I'm all drunk and full of smoke
My wife said I have had enough, I'm sick, thats it, get out!
So i stumbled down to Kelly's pub across the edge of town
And i told the boys me story...and we had another round !

We'll drink, and drink, and drink, and drink, and drink, and drink and fight!
We'll drink, and drink, and drink, and drink, and drink, and drink and fight!
And if I see a pretty girl, I'll sleep with her tonight!
We'll drink, and drink, and drink, and drink, and drink, and drink and FIGHT !

And Mary McGregor, she was a pretty whore
She'd always greet you with a smile and never lock her door
But on the day she died, all the men in town did weep
For Mary McGregor...finally got some sleep !

We'll drink, and drink, and drink, and drink, and drink, and drink and fight!
We'll drink, and drink, and drink, and drink, and drink, and drink and fight!
And if I see a pretty girl, I'll sleep with her tonight!
We'll drink, and drink, and drink, and drink, and drink, and drink and FIGHT !

Well I once loved a girl, a child I'm told
I gave her my heart and she gave my a cold
So now I sit standing here out in the pouring rain
I'll stumble back to Kelly's pub...and cry away me pain !

We'll drink, and drink, and drink, and drink, and drink, and drink and fight!
We'll drink, and drink, and drink, and drink, and drink, and drink and fight!
And if I see a pretty girl, I'll sleep with her tonight!
We'll drink, and drink, and drink, and drink, and drink, and drink and FIGHT !

The Pogues - Flogging Molly

Et hop, mp3 du moment. Ca fait longtemps qu'on s'est plus fait de bars...

Au fait, vous saviez pourquoi les Pogues s'appellent comme ça ? Parceque leur nom de groupe à la base, c'était Pogue Mahoney, ce qui en Gaéllique veut dire "Kiss my ass". Voila, c'était l'instant culturel. Ou l'instant gaéllique, au choix.

Et asi es ma vida loca.


5:32 AM :

Followup

Ca m'avait perturbé cette histoire de 10 commandements oubliés, ca fait con quand on s'est tapé des années de cathé, de plus s'en souvenir. Du coup j'ai cherchu, j'ai trouvu (merci Agapu), et je peux donner une réponse circonstanciée au Mercredix. Let's GO !



Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face.
Ca c'est bon. Je ne vénère pas d'autres dieux que lui. Ni le dieu Pognon, ni le dieu Ego, ni le dieu Science, ni le dieu Baudelaire. Bon, je le vénère pas non plus, mais j'ai bon quand même, il avait qu'a mieux formuler ses commandements.

Tu ne te feras pas d'idoles et tu ne les serviras pas.
Ca c'est pas bon, puisque je vénère Desproges et Renaud. Et mon PC aussi.

Tu ne prononceras pas le nom de l'Éternel ton Dieu en vain.
BORDEL DE NOM DE DIEU DE MERDE, MAIS QUI M'A FOUTU DES JETS DE DES PAREILS ? - J'imagine que c'est pas bon.

Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.
Ha ca j'ai bon. Très, très bon même. Je sanctifie grave toutes mes journées.

Honore ton père et ta mère.
Mouahahah. Hahah. Pas bon.

Tu ne tueras pas.
Ca c'est bon. Mais de justesse, parfois.

Tu ne commettras pas d'adultère.
Dépend ce qu'on définit comme adultère, forcément...Mais pas marrié, donc légalement bon.

Tu ne voleras pas.
Ca c'est pas bon, mais j'en ai déja parlé. Depuis, c'est bon. Sauf si on compte les ISO et les divx comme du vol. Vous croyez qu'il y'a un service Contentieux Informatiques au Ciel ?

Tu ne mentiras pas contre ton prochain.
Hmmm la on peut la prendre de deux façons : tu ne mentiras pas à l'encontre de ton prochain (soit, en gros, tu n'as le droit de mentir qu'a toi même) auquel cas c'est pas bon, soit on appuie sur le "contre ton prochain", auquel cas c'est mentir avec intention de nuire, auquel cas c'est bon.

Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain, ni sa femme, ni aucune chose qui est à ton prochain.
Mouahhahhaha. Pas bon du tout.

Ce qui nous fait 4,5 commandements respectés. J'ai la moyenne, ca suffit pour passer ? Recalé ? Meeeerde...

5.2.03

8:42 PM :

asv ?!

Via Nacara

B3 d- t k+ s u-- f i+ o++ x++ e++ l c

C'est clair non ?

EDIT : corrigé une erreur signalée par Nacara


8:36 PM :

Wednesten

1/ Avez-vous déjà possédé une panoplie (au sens de déguisement) ? Si oui, de quoi ? Et dans le cas d'une réponse multiple, quelle était votre préférée ?
Hmmmm pas que je me souvienne, non :/

2/ Entre un noyé, un pendu et un décapité, quel cadavre vous terrorise le plus ?
Le noyé je pense, tout boursouflé, tout bleu...Yurk. Enfin c'est plus du dégout que de la peur. Maintenant, n'ayant jamais vu aucun des trois (ni aucun mort tout court d'ailleurs), ca reste très académique comme réponse.

3/ Une question soufflée par un visiteur (une visiteuse ?). Quelle odeur, a priori gênante ou pas réputée comme franchement agréable, vous plait particulièrement ? Prière de rester dans les limites de la bienséance.
L'odeur de l'essence, en particulier dans les stations services.

4/ Quelle est votre couleur de carte préférée au Monopoly ?
Orange, c'est les plus grosbill : en sortant de prison tout le monde passe dessus. Optimisation.

5/ Mesurons le chemin parcouru de "God save the queen, the fascist regime" jusqu'à "Nique la police". Que penser de cette évolution dans la chanson contestataire ?
Bof, pas fulgurant comme évolution...Les années passent, la crise d'adolescence reste on va dire :/

6/ Combien des dix commandements avez-vous enfreint à ce jour ? D'ici la fin de votre vie, le nombre risque-t-il d'évoluer ?
Je me les rapelle carrément pas à vrai dire. A part "Tu ne tueras point" et "Tu ne convoiteras pas la femme de ton voisin". Well, one out of two ain't that bad.

7/ Columbo est un brillant enquêteur, malgré son allure misérable et penaude. Pensez-vous que dans le pays des chiens, le basset du lieutenant cache des talents semblables à ceux de son maitre ?
Clairement. Vous vous rappelez pas de Flash, le chien du sheriff Roscoe P. Coltrane dans "Sheriff fais moi peur" ? Le meilleur chien enqueteur du monde, au moins.

8/ Quel est le véritable inconvénient de l'inceste (chez les humains), d'après vous ?
Le fait qu'il faille le faire en famille. (Pas avec naiade quoi :/)

9/ Quel objet vous a le plus déçu une fois sorti de son emballage ?
Je sèche :/

10/ On a tous des périodes récurrentes (je crois) où l'on se rappelle assez précisément des rêves de la nuit passée. Elles dépassent rarement la longueur d'une semaine, mais... comment les vivez-vous ?
De manière assez euh...vaporeuse. Disons que lesdits rêves m'occupent la moitié du cerveau pendant une bonne partie de la journée, et déja que je suis pas bien bien connecté au monde réel à la base...

4.2.03

12:56 PM :

She's back - Tremblez braves gens, il va y avoir du sang sur les murs.

Longtemps qu'elle avait rien écrit d'aussi...touchant ? émouvant ? Non, pas ça, elle va prendre ça comme si je lui disais qu'elle est gentille (un de nos points communs - "gentil" et "mignon" sont les deux mamelles de nos mains dans ta gueule). Non je sais pas comment le dire, mais elle a pondu coup sur coup ses deux meilleurs posts depuis longtemps je crois...Comme quoi, sans doute, quand on retrouve le Feu Sacré de Flaoua, le reste vient tout seul.

Attendez un peu que je remette la main sur le mien, bande de merdes, j'vais vous montrer. Y'aura pas un oeil de sec, que ce soit de rire ou de peine, c'est moi qui vous l'dis ! Bon, voyons, je l'ai rangé dans quel coin déja...Ah merde, j'l'ai paumé je crois.

Enfin bref, asi es ma vida loca.

EDIT : Parceque je vais pas faire un post juste pour ça non plus, passez par ici pour voir les exploits qu'on peut réaliser quand on est un vrai p'tit con qui a beaucoup trop de temps libre.

3.2.03

11:01 PM :

Comme quoi ma soeur, c'est pas la moitié d'une conne.

Alors OK, elle écoute de la musique de méta-merde, OK elle a fait un 180° sur ses rêves, mais dans ses lectures laissées à la maison, je trouve toujours du bon. Exemple avec Pennac, qu'on me conseille depuis un bout de temps. Au bonheur des Ogres pour l'instant. Excellent. J'aime la façon dont c'est écrit, j'adore les personnages, j'aime beaucoup quoi...

Et puis surtout cette phrase qui me revient (merci Nac) (y'en a une autre mais je l'ai plus en tête, je la copierai quand je m'y remettrai) :
- Et votre travail, c'est comment ?
- C'est comme tout, trop payé pour ce que je fais, pas assez pour ce que je m'emmerde.

C'est joli non ? Enfin bref, asi es ma vida loca.


7:23 AM :

Another blog bites the dust (salut Alex !)

Ca m'avait toujours étonné que bingrrl, notre Castafiore à nous autres bloggers, notre Chantal Lauby, que dis-je, notre Marina Foïs, bref, celle dont au sujet de laquelle tout le monde linke et qui peut se la péter en annonçant ses 950 hits par jour (plus ? moins ? le Juste Prix ?) malgré qu'elle aie des grosses fesses et qu'elle soit outrageusement de droite, ca m'avait toujours agréablement étonné, donc, que la miss conserve une part d'humilité et de classe en continuant contre stars et renommée à héberger son blog top of the pop chez Free. Et avec Blogger.

Cette période est révolue. La starlette, éblouie par son succès, perd les pédales et succombe au rêve doré du nom de domaine qui claque, comme le premier Chien du Capital venu. Je suis déçu, mais déçuuu...Ouh la laaa qu'est-ce que je suis déçuuuu...

En plus ça fait du boulot, faut changer les liens et tout...

Enfin bref, asi es ma vida loca.


6:04 AM :

Post ante scriptum, ou "Je m'est gourré"

Ah merde, je dis dans le post précédent que je suis parano, et je m'aperçois que j'ai oublié de faire le post d'avant l'expliquant. Pas grave, ce ne sont pas les droïdes que vous recherchez, personne n'a rien vu.

J'allais donc dire que y'avait une phrase d'une chanson de Renaud qui m'avait sauté vicieusement à la gueule pendant le concert. Une petite phrase toute anodine, que j'avais jamais vraiment remarqué avant, et qui me colle à la peau depuis. Cette phrase est dans La pêche à la ligne : "J'aimerais bien entendre // Ce qu'elle dit de moi // C'est surement très tendre // M'enfin bon, j'entends pas..."

Je m'aperçois que depuis mes débuts de vie sociale (soit en l'an de grâce 1998-99 à peu près je dirais), j'ai toujours été profondément anxieux de savoir ce que mon entourage pouvait penser ou ressentir à mon égard. Pas forcément dans le sens où je m'attends à une trahison de leur part (je m'y attends jamais...même si ça arrive souvent évidemment), mais je sais pas...Encore une fois deux phrases de Renaud illustrent mieux ma pensée que mes mots à moi ne le font : l'une toujours dans La pêche à la ligne : "Mon amour est parti // Et parti pour toujours", et l'autre dans Si t'es mon pote : "Si t'es mon pote, tu m'aimes // Si t'es mon pote tu n'aimes que moi..."

Toujours une anxiété profonde qu'une personne que j'aime en aime une autre plus qu'elle ne m'aime, et/ou de l'abandon de ladite personne...C'est sans doute pour ça que je suis toujours en train de scruter mes interlocuteurs, que je suis toujours si indiscret...Combat crétin, combat perdu d'avance puisque ma seule présence suffit à leur faire perdre leur sincérité...Combat perdant, puisque cette analyse permanente finit toujours par fatiguer, énerver, lasser ou blesser...

Enfin bref, asi es ma vida loca.


5:53 AM :

Un pétale de fleur s'envole, un peu de printemps disparait - 7 instants

Quels humoristes vous amusent ou non ? Pourquoi ?

J'aime énormément l'humour noir, cynique, aggressif, et j'aime ceux qui manient mieux leur langue que leur ton (comprenez : j'aime un texte bien écrit, beaucoup plus qu'un mec avec une voix, une diction ou une gestuelle marrante). Du coup j'aime beaucoup Desproges, Coluche, Devos, Elie et/ou Dieudonné, Bedos aussi mais moins...Et à côté de ça j'explose toujours de rire devant les grosses conneries des Robins ou des Nuls. Alors qu'a côté de ça, le même genre de grosses conneries par Timsit ou Bigard, bah ca marche pas :/ Eric & Ramzie, Jamel, pareil, j'accroche vraiment pas. EDIT : J'oubliais Perrusse. Perrusse, c'est génial. Donc j'oubliais aussi Naheulbeuk et Survivor, qui me font crever, même si Naheulbeuk perd la flamme à mesure.


Qu'est-ce qui pourrait vous décider à aller voir un film qui ne vous tente pas a priori ?

Bah ca dépend gravement. Exemple, aller voir Dolph Lundgren dans Le Dernier des Templiers tout seul y'a rien qui pourrait m'y forcer, par contre y aller avec Florent, Benji, Mathieu, Jp ou Denis, la personne peut m'en empêcher. Mais sinon, dans l'absolu...Je sais pas trop, la possibilité que la suite ou ce qu'il y'a avant compense, genre si y'a un bon vieux bar, ou si c'est des gens que j'ai pas revu depuis longtemps...


Quel regard portez-vous sur les productions comme Star Academy ou Pop Star ?

Bah j'ai pas la télé, enfin si mais et d'une je la regarde pas énormément (ca fait tellement longtemps que je l'ai plus utilisée pour autre chose que mater une cassette ou jouer a la PS2 que je m'en rapelle même plus voyez ?), et d'une autre, on a canalsat, et pour avoir les chaines hertzienne faut bidouiller pas mal de trucs, et c'est boulet, donc on les regarde plus. Par contre, les quelques morceaux que j'ai entendus chez Mandarine...Ouais bon, OK, ca fait bien rire, mais a petite dose quand même. Très loin des stars académiques ou des popstars de mes deux qui sont un peu à la musique ce que le diable est au bon dieu...


Si vous aviez la faculté d'effacer un événement ou une période de votre vie, comment l'utiliseriez-vous ?

Sans aucune hésitation, la naissance. Ou alors pratiquement tout le reste. Ca pourrait être sympa de recommencer d'absolument zéro...


Comment réagissez-vous en apprenant qu'une personne qui vous est proche se drogue ?

Aucune idée...J'imagine que je réagirais à peu près de la même manière que si elle avait tenté de se tuer...mais au fond la came, la vraie, c'est juste ça, un suicide...


A quand remonte la dernière fois où vous vous êtes senti en insécurité ? Avec du recul, ce sentiment était-il fondé ?

En allant à Limoux, je m'en souviens farpaitement, j'avais fumé un bédot avec des inconnus rencontrés dans le train, eux mêmes inconnus les uns aux autres, et quand y'en a un qui a commencé à me regarder bizarrement et à me poser des questions du genre "elle est longue ta correspondance ? t'attends ton train longtemps ?" après que j'aie allumé mon discman...et puis bon, il parait que j'intimide, alors j'ai capitalisé la dessus, et ça a marché :/ Etait-ce fondé ? J'en sais rien, je suis parano je vous dis.


Avez-vous déjà volé quelque chose ?

Comme tous les petits bourgeois oui...Jamais de trucs vraiment extravagants ceci dit - en tout cas je m'en souviens pas si c'est le cas. Le seul truc un peu cher je m'en souviens, c'était un Pratchett à la FNAC, m'étais fait gauler comme un con d'ailleurs...Du coup deux jours après je suis revenu, je l'ai acheté - et j'ai pas réussi à l'ouvrir pendant des semaines. Ce que c'est que les grosses trouilles...



5:29 AM :

Whisper things into my brain, assuring me that I'm insane...

Je le savais déja depuis longtemps, mais ptêt pas vous...

Enfin bref, asi es ma vida loca.

Oh, et tant que j'y suis, les titres de posts conceptuels commençent à me lourder, donc je vais arrêter. Je ferai le décompte des points un de ces 4 si j'ai envie. Si j'aime pas les résultats, je tricherai.

EDIT : en lisant les autres réponses, je vois que je suis aussi Paranoid, Schyzoid, Histrionic et Dependant. Oh well.

1.2.03

2:53 AM :

Out from the new day's mists I run, out from the new day's mists I have come ; I hunt therefore I am !

HAN ! Dans tes dents iria ! Moi je suis pas un pauvre blaireau...Quoique.

Enfin bref, asi es ma vida loca.